Accords inédits Champagne & galette des rois !

Ce dimanche 8 janvier 2017 a lieu la traditionnelle fête de l’épiphanie pour laquelle nous souhaitons vous faire découvrir les associations Champagne les plus adaptées lors de la dégustation de son dessert : la galette des rois.

guy-charlemagne-galette-des-rois-champagne-epiphanie

Dans l’objectif de célébrer cet événement, nous vous invitons à découvrir l’association Champagne et galette des rois en compagnie de notre vigneron Guy Charlemagne. Ce dernier recommande son demi-sec qui permet d’équilibrer la différence d’acidité dans le palais. À titre d’exemple, un bon Champagne accompagné d'un dessert peut perdre tout son goût si l’acidité des deux n'est pas au même niveau.
Cette même raison justifie l'ajout de la liqueur d’expédition (sucre) dans le Champagne puisque celle-ci permet de rééquilibrer l’acide. L’importance ici se recoupe dans l’équilibre en bouche, il faut en effet éviter les différences de goût au palais.

Vous souhaitez en savoir plus sur les fondements de cette célébration ? Alors n'hésitez pas à poursuivre votre lecture !

Aux origines lointaines, cette célébration naît de la fête dédiée au dieu Dionysos connu pour être le dieu de la vigne et du vin dans l’Antiquité. Lié aux saisons et à la végétation, Dyonisos se voit accorder cette fête qui coïncide parfaitement avec le solstice d’hiver. Ainsi, elle symbolise le retour de la lumière et la renaissance de la végétation.
Aussi, l’épiphanie pourrait émaner de la fête des Saturnales où les Romains célébraient le dieu Saturne. Celui-ci associé à l’agriculture et aux semences est d’après la légende en repos tout au long de l’année et c’est à cette période, quelque peu avant le solstice d’hiver, qu’il renait, d’où la célébration à son effigie. L’épiphanie trouvant ses origines dans les semences ou le dieu de la vigne, la tradition de boire du Champagne n’en est qu’accentuée.

La galette des rois est à nos yeux la signification première de l’épiphanie. Elle apparaît au XIII ou au XIVème siècle, à l’époque où les citoyens devaient reverser une dime souvent accompagnée d’un gâteau à leurs rois. À cette période, on coupait une part de galette pour chacun des invités et une part additionnelle qui était destinée au premier démuni à franchir le pas de la porte. La forme ronde et la couleur dorée de la galette font écho au soleil, cœur central du culte des Saturnales.
Au même titre que la galette des rois, la coutume d’envoyer le benjamin de la tablée, supposément le plus innocent, sous la table remonte à la même période.

guy-charlemagne-champagne-galette-des-rois

Par ailleurs, à sa création la galette des rois était un simple pain où était caché un haricot représentatif de la fève actuel. Aujourd’hui, nous retrouvons des fèves de toutes formes et de tous types qui encouragent les collections. Alors n'’hésitez plus à développer vos collections de capsules et de fèves en combinant Champagne et galette !

Laisser un commentaire

Back to Top